Couches lavables jaune

Les a priori sur les couches lavables ont la belle vie : non hygiéniques, pas pratiques, asservissement des parents, chères, pas pratiques et j’en passe. Tous ces clichés entrent dans la tête de vos conjoints et y restent bien ancrés. Alors, même si vous êtes prêtes à franchir le pas, votre chéri lui, est peut être réfractaire.

Pour le convaincre : voici le TOP 5 des raisons d’adopter les couches lavables

Après ça, votre moitié devrait les adopter et même, en faire la promotion autour de lui. On vous promet, c’est du vécu 😉

1) « Mais ça coute une fortune ton truc ! »

Ah ces papas, s’ils ont bien un point commun, c’est d’être sensible à leur portefeuille. Nous avons les arguments pour les sensibiliser.

Si les couches lavables coutent 28 euros en moyenne à l’achat, elles sont très vite rentabilisées par leur fréquence d’utilisation et leur caractère longue durée.

Le kit de démarrage des couches lavables coute entre 300 et 500 euros en moyenne. Les couches jetables, elles, représentent 80 euros par mois et par enfant. Soit l’équivalent de presque 3 couches lavables complètes par mois, jetées à la poubelle.

Allons jusqu’au bout du raisonnement, cela fait environ 960 euros de couches jetables à l’année et, tenez-vous bien, une dépense totale de 2880 euros de la naissance jusqu’à la propreté.

Passer en couches lavables vous fait économiser près de 2000 euros… De quoi se payer des jolies vacances en famille ou même la dernière nouveauté i-tech du monde de la puériculture. Mais ça, c’est à vous de choisir 🙂

2) « C’est pas écologique, c’est du green washing »

On constate une prise de conscience générale sur nos modes de vie et bien entendu, sur notre production de déchets.

Qui n’a jamais râlé en voyant la poubelle pleine à craquer, sachant qu’il faut la sortir pour la troisième fois de la semaine ? (Si, si, tu verras, en jetable, les sacs poubelles deviendront ta deuxième dépense après les couches…).

De plus, passer aux couches lavables évitera à ton chéri de ruminer en maudissant sa propre descendance, deux sacs poubelle à la main, descendant les deux étages qui le séparent du conteneur à ordures.

Par ailleurs, la consommation d’eau pour l’entretien des couches lavables est minime par rapport à l’eau consommée pour fabriquer les couches jetables. D’autant plus que c’est sans compter l’impact énergétique des traitements des déchets une fois la couche jetable souillée.

3) « Je ne trouve pas ça hygiénique  »

Il y a quelques années, un véritable scandale concernant la toxicité des couches jetables du leader mondial a éclaté, révélé par le magazine « 60 millions de consommateurs ».

Cet esclandre a éveillé bon nombre de consciences : le coût environnemental extravagant de fabrication des couches jetables avec l’utilisation de substances dangereuses et non recyclables, la toxicité des matières cancérigènes utilisées au contact des parties les plus fragiles et perméables de nos petits.

Évidemment, il y a de quoi faire réfléchir sur les produits que l’on utilise au quotidien et qui sont en contact 24h/24 avec la peau de votre bébé.

Nous, notre dada c’est le coton bio. Il est cultivé avec respect de tout être, que ce soit nos bébés, les producteurs, les cultivateurs de coton et sans oublier la planète qui nous abrite.

Il est cultivé sans pesticide, ni matières toxiques. De plus, il est très facile d’entretien et peut être désinfecté en le lavant à haute température ou en utilisant un désinfectant écologique.

Ainsi, les peaux fragiles, sensibles et même atopiques apprécieront l’utilisation des couches lavables. Et je peux vous assurer, qu’après s’être débattu avec les réactions en tout genre avec les jetables, votre chéri vous dira merci 🙂

4)«  Tu vas passer tes journées à laver ! Il y a eu la libération de la femme depuis l’époque de nos grands-mères ! Pourquoi régresser ?! »

Ah le fameux argument pro-féministe !

Décidément, les préjugés ont vraiment la belle vie … La machine à laver a été inventée depuis Mesdames, Messieurs. On ne fait plus bouillir les langes à la casserole non plus 😊.

En ce qui concerne l’entretien, cela demande seulement une organisation, comme toutes les tâches ménagères de la maison ou même comme organiser vos propres lessives pour avoir toujours un slip propre d’avance.

Les couches pourront être stockées à sec pendant 2 jours, pour pouvoir espacer les machines.

5)« Mais comment ça se met ces trucs?! »

Pour terminer, le notoire « je ne saurai pas faire ».

Certains types de couches sont plus faciles à installer et sont à la portée de tous. Par exemple, les TE1, qui s’utilisent comme une couche jetable (une utilisation = au lavage).

D’autant plus qu’avec la sortie de notre guide ‘couche lavable’ rien de plus simple pour apprendre rapidement.  De toute évidence, il n’aura qu’à suivre les instructions.

Ou alors, pour aider votre moitié de manière plus ludique, rien de mieux qu’Internet et ses vidéos tutos ! C’est visuel, clair et précis.

Et puis, rien n’empêche de se tromper. Après tout, c’est comme ça qu’on apprend.

Vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour convaincre votre cher et tendre d’adopter les couches lavables. C’est joli, c’est simple, et c’est écologique! Vous verrez, ça change la vie 😊.

Couche lavable à fleurs

allaitement allaiter bébé apprentissage de la propreté avantages couches lavables bebe ecolo bébé cadeaux change couche couche lavable couches lavables coupe menstruelle crème solaire cuisine zéro déchet culotte de protection disana Diy diy maison hiver huiles essentielles hygiène intime interview lange à nouer liniment manymonths maternage mer mode noël néobulle portage portage physiologique propreté recette recette maison salle de bains serviette hygiénique soin naturel soleil vacances zéro déchet écharpe de portage écologie écologique éducation