La couche lavable, c’est tentant, mais vous n’êtes pas sûr de vouloir passer le cap. Vous en entendez parler autour de vous, des parents ont l’air conquis, mais vous avez peur que ce soit trop compliqué, trop difficile, et vous n’êtes même pas sûr que ce soit réellement mieux que les couches jetables.
C’est un choix que chacun doit faire en son âme et conscience, selon ses convictions, ses envies et ses capacités.
Pour vous y aider à y voir plus clair, voici 6 avantages des couches lavables.

Les couches lavables, c’est mieux pour bébé

La toxicité des couches jetables n’est plus à démontrer (benzol, furane, dioxine, TBT, etc…). Au-delà de leurs effets sur la planète, c’est l’impact sur la peau de bébé qui est préoccupant. En contact permanent avec la couche, les fesses de bébé réagissent : rougeurs, érythèmes, voire allergies ne sont pas rares. Sans parler des effets à long terme, dont nous ignorons encore l’importance…
Les couches réutilisables sont aérées, constituées de matériaux naturels qui  ne contiennent aucun produit chimique. La peau de bébé respire et n’est pas en contact avec un matériau nocif. De plus, leur forme anatomique respecte l’espacement entre les jambes de bébé et s’adapte à ses positions.

Les couches lavables, c’est économique

Les couches jetables constituent un budget important. On s’en rend compte à chaque passage à la caisse, mais si on calcule ce qu’elles nous coûtent tout au long de la période où on les utilise, le choc est grand. Entre deux et trois ans de couches jetables représentent entre 1000 et 2000 euros de dépenses.
Les couches réutilisables, quant à elles, peuvent représenter un investissement un peu plus important au départ, mais leur coût sera rapidement amorti. Il faut compter aux alentours de 500 euros de couches, auxquels on peut ajouter environ 200 euros d’eau et de lessive. Soit un total de 700 euros, bien inférieur au montant total des couches jetables. Et si on les utilise pour plusieurs enfants, l’économie est encore plus importante.

Les couches lavables, c’est écologique

Les couches jetables, comme leur nom l’indique, se jettent. On en jette en moyenne 1 tonne par enfant et elles mettent chacune 500 ans à se dégrader. Sans compter les arbres abattus et l’eau gaspiller pour les fabriquer. Alors que les couches lavables se conservent et ne font pas tomber les arbres.

Les couches lavables, c’est efficace

Les couches lavables ont longtemps souffert d’une mauvaise réputation concernant l’efficacité. Pourtant, depuis des années, elle n’a rien à envier aux couches jetables : absorption maximale, confort, voile de protection et doublure pour la nuit, les fesses de bébé sont bien au sec et les accidents ne sont pas plus fréquent qu’avec des couches jetables.

Les couches lavables, c’est facile

Là aussi, les couches lavables sont réputées difficiles à utiliser. Pourtant, leur praticité est réelle et le coup de main n’est pas plus difficile à prendre qu’avec des couches jetables.
La plupart des couches lavables sont constituées d’une culotte et d’un insert, chacun s’adaptant à la taille et aux besoins de bébé. Pour le change, il suffit d’enlever l’insert sale et de le remplacer par un propre, afin de le laver. Il y a donc quelques gestes supplémentaires par rapport à une couche jetable, mais rien de bien contraignant.

Bonus c’est joli

C’est un avantage accessoire, certes, mais qui n’aime pas voir son petit bout porter de jolies choses ? Les couches réutilisables se déclinent en de nombreux coloris, et motifs, il y en a pour tous les goûts, des plus sobres au plus originales.

En conclusion, les couches lavables c’est : mieux pour bébé, économique, écologique, efficace, facile et joli.  Alors, quand est-ce que vous y passez ? Si vous avez encore des doutes un autre article pour vous aider !

couches lavables

 


allaitement allaiter bébé apprentissage de la propreté avantages couches lavables bebe ecolo bébé cadeaux change couche couche lavable couches lavables coupe menstruelle crème solaire cuisine zéro déchet culotte de protection disana Diy diy maison hiver huiles essentielles hygiène intime interview lange à nouer liniment manymonths maternage mer mode noël néobulle portage portage physiologique propreté recette recette maison salle de bains serviette hygiénique soin naturel soleil vacances zéro déchet écharpe de portage écologie écologique éducation