Dans le terme de maternage, l’on retrouve la racine « mater » qui signifie « mère ». Materner son enfant est donc tout simplement lui offrir tous les soins nécessaires à sa croissance et sa santé. Si le maternage était inné autrefois, aujourd’hui, une certaine distance entre la mère et l’enfant s’est imposée par le biais de certains dictats de la société. Le terme a même été détourné pour exprimer un sentiment de dépendance de l’enfant envers sa mère. Pour tout savoir sur le maternage, suivez le guide !

Le maternage d’antan

Autrefois, quel que soit l’âge de la mère, celle-ci se devait de s’occuper de son bébé nuit et jour. La maman était systématiquement liée à son enfant pour le nourrir, le soigner, le faire dormir, etc., le tout en vaquant à ses propres occupations. C’est ce que l’on appelle le maternage proximal : une pratique qui ne s’est d’ailleurs jamais éteinte au sein de certaines tribus à travers le monde, comme les Goranes, les Maasais ou encore les Tsaatans.

Les mères portent leurs enfants, les mettent au monde et s’en occupent sans avoir recours à des tierces personnes (nounou, famille, etc.). Au fil du temps, le statut de la femme a changé. Elles ont pu faire des études, travailler, etc. Moins disponibles pour leurs bébés, elles ont dû s’adapter et accepter de passer le relais à d’autres personnes dont « le maternage » est devenu le métier (nounou, assistantes maternelles, employées de crèches, etc.). 

Cependant, materner revient en force. Bon nombre de mamans souhaitent désormais pouvoir allier leur vie de femme avec celle de mère. Le congé parental aidant, les jeunes parents peuvent désormais choisir de rester auprès de leur enfant un peu plus longtemps ou de reprendre le travail après la durée légale du congé maternité. 

Remettre les besoins du bébé au cœur de la relation avec ses parents

L’instinct maternel est inné chez les femmes. Pour certaines, il naît en même temps que l’enfant. Il est donc tout naturel d’aimer son bébé, de le protéger et de vouloir le meilleur pour lui. 

L’on entend pourtant souvent des remarques venant de l’entourage sur le mode d’éducation choisi. « Ne prends pas ton bébé systématiquement dans tes bras ! », « Laisse-le un peu pleurer ! », « Tu dors encore avec ton bébé ! Bonjour la vie de couple !», quel parent n’a jamais entendu ces phrases ?! Et pourtant, le maternage réside justement à tenir compte des besoins de son enfant. Si celui-ci pleure, c’est que quelque chose ne va pas. Les larmes sont son seul mode de communication en attendant de pouvoir parler. Il est donc important d’en tenir compte. De plus, il existe des bébés nécessitant plus d’attention et de soins que d’autres, tout simplement parce que tous sont différents. 

La culture occidentale veut que le bébé ne soit pas trop « couvé », s’endorme dans une chambre à part, consomme rapidement du lait infantile et ne soit pas systématiquement dans les bras de ses parents. La raison est simple : les mères travaillent et les enfants sont confiés à d’autres personnes pour s’en occuper durant la journée. La relation mère-enfant est donc soumise à certains dictats. 

Cependant, cela n’empêche pas qu’il faille aussi se faire confiance et écouter les besoins de son enfant. Les bébés font rarement des caprices. Lorsqu’ils pleurent, c’est qu’ils ont inévitablement une gêne ou une douleur. Il est donc tout à fait possible de materner son enfant, mais de façon dite distale. De quoi s’agit-il ? C’est tout simplement d’accepter la distance imposée avec son enfant, mais être capable de lui apporter le réconfort et le nécessaire une fois réunis. C’est d’ailleurs l’un des modes d’éducation les plus répandus aujourd’hui. 

tout-sur-le-maternage-blog-lilinappy

Écouter son enfant ne veut pas dire céder à ses caprices

Une maman qui prend son bébé qui pleure dans ses bras ou qui prend un moment pour l’endormir n’est pas soumise à son enfant. Elle est simplement alerte quant à ses besoins sur l’instant. 

De nombreux spécialistes disent qu’il est important que les enfants grandissent entourés d’affection et d’amour. Cela les aide à se construire, mais aussi à comprendre qu’ils sont un cocon familial réconfortant et que les parents sont un repère et un refuge

L’affection et la présence tant de la maman que du papa (oui, les papas aussi maternent !) sont primordiales pour que l’enfant grandisse de façon harmonieuse et puisse aussi avoir confiance en lui.

Le maternage proximal est une pratique qui divise

Les femmes se sont battues pour pouvoir travailler et être sensiblement égales aux hommes. Avec cela, elles ont aussi perdu une petite part de leur rôle de maman, devant alors laisser de la distance entre elles et leurs enfants. Pour certaines personnes, le maternage n’est qu’un moyen de formater des enfants capricieux et dépendants en leur donnant de mauvaises habitudes. Pour d’autres, c’est simplement renforcer le lien et occuper sa place de mère (ou de père) auprès de son bébé. Le sujet du maternage divise, notamment lorsqu’il s’agit du maternage proximal. En effet, jugée trop extrême, cette méthode ne serait plus en accord avec les pratiques sociétales actuelles. 

Cependant, de nombreux parents décident d’y avoir recours pour des raisons qui leur sont propres. Souvent montrés du doigt, car à l’opposé de la « norme », ils essuient également des remarques de gens proches, comme des parents ou même des frères et sœurs, amis, etc. Parfois même, d’autres parents ou au contraire, de personnes n’ayant pas d’enfants !

Y’a-t-il vraiment de risques à materner son enfant ? 

Mais finalement, en quoi consiste le maternage ? Plusieurs éléments entrent dans le maternage : le cododo (dormir avec son bébé), l’allaitement tardif (donner le sein jusqu’à un âge avancé), le portage (en journée, pour les balades ou pour endormir votre bébé), etc. 

Il existe une différence entre materner son enfant et céder à ses caprices. Surtout qu’un bébé n’est pas capricieux de base, mais a besoin de repères et d’être rassuré. Le seul risque qui pourrait effectivement être noté relève de la relation de couple, qui pourrait être altérée si le papa et la maman ne partagent pas la même vision des choses au sujet du maternage. Il est donc important d’en parler en amont et de façonner sa pratique de maternage à son image ! 

tout-sur-maternage-blog-lilinappy

allaitement allaiter bébé apprentissage de la propreté avantages couches lavables bebe ecolo bébé cadeaux change couche couche lavable couches lavables coupe menstruelle crème solaire cuisine zéro déchet culotte de protection disana Diy diy maison hiver huiles essentielles hygiène intime interview lange à nouer liniment manymonths maternage mer mode noël néobulle portage portage physiologique propreté recette recette maison salle de bains serviette hygiénique soin naturel soleil vacances zéro déchet écharpe de portage écologie écologique éducation