Il y a 15 ans, lorsque j’ai dit à ma mère que j’allais passer FilleAinée aux langes bébé à cause de sa peau sensible et de ses mycoses à répétition, elle m’a regardé avec des yeux complètements ahuris et incrédules. Je crois que nous ne sommes pas passé loin de la crise diplomatique Mère-Fille 🙂

« Quoi ? Les langes carrés que tu as porté étant petite ? Qu’il fallait faire bouillir avec du savon en paillettes durant des heures puis repasser pour les désinfecter ? Mais tu es tombé sur la tête ma pov’fille ??? »

Ce jour là, j’ai choqué ma mère.

Bien sûr, je l’ai de suite rassurée en lui disant que je ne comptais pas du tout mettre ce genre de couches lavables à FilleAinée, qu’il existait à présent (preuve entre les mains à l’appui) des couches en tissu préformées, avec des pressions, des scratchs, des culottes performantes et non plus des pointes en plastique à nouer…. et que, cerise sur le gâteau, elles étaient colorées, imprimées, et que tout cela se lavait dans une machine à laver le linge !

Elle est quand même restée dubitative quelques temps…

Des langes pour tout, tous les jours

En fait, je ne sais pas si ma mère avait vraiment compris que ces grands carrés en coton faisaient déjà partie de notre quotidien :

  • Mes bébés régurgitaient beaucoup : les langes absorbaient le lait caillé de nombreuses fois dans la journée.
  • Lors des poussées dentaires, les langes essuyaient leurs petites mains pleine de bavouille.
  • J’ai toujours eu un réflexe d’éjection important : j’avais systématiquement un lange à portée de main lors des tétées. Un bébé-bambin qui lâche le sein d’un coup et nous nous retrouvions avec des jets de lait à éponger !

Les langes font tellement partie de notre quotidien depuis des années que mon petit dernier les a même pris comme doudous et ne saurait plus s’en passer !

Des langes comme couches lavables ?

PetiteChérie, ma seconde fille, était un petit gabarit comparée à sa sœur aînée. Lors de sa naissance, je n’ai pas pu lui mettre les couches lavables évolutives que j’avais déjà (des ultra fit soft de Popolini). Elles étaient presque aussi épaisses que ma puce ! Dès sa naissance, la demoiselle a donc porté des langes, tout simplement pliés en rectangle dans une culotte de protection à goussets. Ça semblait désuet et un peu à contre courant mais j’avoue qu’à l’époque, je ne me suis pas trop posé de questions. Les langes étaient disponibles en grande quantité car j’en avais récupérés de ma grand-mère et de ma belle-mère, j’avais déjà des culottes de protection en PUL. C’était économique, facile à laver en machine, je n’avais qu’à poser un film en cellulose par dessus pour les selles de ma puce.

Elle a grandi, j’ai continué à lui mettre ce type de langes un bon moment : jusqu’à ce qu’elle marche en fait vers 13-14 mois. Là, c’est devenu un peu plus compliqué car elle bougeait vraiment beaucoup. Elle n’attendait plus tranquillement lors du change. Je suis alors simplement passée aux couches évolutives de sa grande sœur.

Deux pliages de base avec des langes en coton 70x70cm ou 80x80cm :

pliage-lange

onappy-pliage-lange-trapèze

Il est recommandé de mettre une culotte de protection en PUL par dessus : avec des goussets, cela permet d’éviter les fuites potentielles ou une culotte en laine (pour rappel, la laine étant gorgée de lanoline, elle est étanche et respirante 😉 )
Pour fermer une couche réalisée avec un lange, on utilisera un snappy : la version moderne et et bien moins risquée que l’épingle à nourrice !

snappi snappy

De nos jours, on trouve des langes un peu partout. Différentes qualités et finitions se côtoient en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire. Un lange épais et en coton bio sera envisagé pour en faire une couche lavable bien absorbante. Plus fin, il fera office de doudou ou de bavoir pour votre bébé. J’ai découvert dernièrement que l’on peut en trouver  de couleurs et imprimés : j’adore !

Les langes préformés

Ces langes sont un peu moins polyvalents que les grands carrés en coton de mamie, mais par contre ils ont l’avantage d’être encore plus simple d’usage et de pliage. Ce qui ne gâche rien c’est qu’ils sont d’autant plus absorbants si vous les choisissez de bonne qualité.

Ils se présentent comme des rectangles en coton, souvent bio d’ailleurs, de plusieurs épaisseurs de tissus. Ils sont cousus par tiers. Celui du milieu présente généralement encore une épaisseur supplémentaire pour en accroître l’absorption. Ils peuvent simplement se poser dans une culotte de protection en PUL à goussets, ils peuvent aussi être fermés par un snappi et être utilisés avec une culotte en laine.

Comme avec les langes, vous pouvez y ajouter une doublure pour la nuit et/ou un feuillet en cellulose pour les selles.

i7

 

 

Pour mon 4eme bébé, j’ai aussi utilisé les langes classiques et les préformés avec des culottes de couches TE3 : Best Bottom Diaper, gDiapers, …,  aussi bien comme partie absorbante qu’en complément de leurs inserts respectifs de jour comme de nuit !

Des langes très polyvalents

Les bébés, par définition, ont besoin d’être rassurés et cocoonés. Certains ont même besoin d’encore plus de contact et l’emmaillotage répond à ce besoin.

Les langes, là encore, sont un jeu d’enfant à utiliser. Différentes tailles de langes sont donc disponibles ; différentes couleurs, des imprimés… Ils deviendraient presque un accessoire de mode 😉

Ils vont aussi servir de couverture d’appoint, de châle d’allaitement afin d’allaiter discrètement si vous en ressentez le besoin, de moustiquaire ou de part-soleil. Bref, de multiples usages au quotidien.

Le lavage des langes : un « jeu de bébé » 

En machine à laver avec une lessive classique, ou encore mieux, biodégradable, sans azurants optiques ou savon de Marseille et encore moins avec de l’adoucissant.

A 40°C et de temps en en temps à 60°C si votre bébé à une mycose ou une entérite. Le séchage sur le fil est très rapide mais vous pouvez aussi utiliser le sèche-linge sans aucun souci.

Vous l’aurez compris, les langes devraient être présents sur toutes les listes de naissances 🙂

Quelle est votre expérience des langes ? Les avez-vous déjà essayer comme couches lavables ?


allaitement allaiter bébé apprentissage de la propreté avantages couches lavables bebe ecolo bébé cadeaux change couche couche lavable couches lavables coupe menstruelle crème solaire cuisine zéro déchet culotte de protection disana Diy diy maison hiver huiles essentielles hygiène intime interview lange bébé lange à nouer liniment manymonths mer mode noël néobulle portage portage physiologique propreté recette recette maison salle de bains serviette hygiénique soin naturel soleil vacances zéro déchet écharpe de portage écologie écologique éducation